Discussion animée sur les réseaux sociaux : Parce que le Forum économique mondial (WEF) a choisi un logo avec des fleurs et des croix entrelacées pour son événement en Thaïlande, les critiques ont sonné "l'alarme nazie" - ils voient une croix gammée inversée.

En fait, le logo de la réunion du Forum économique mondial dans l'hôtel de luxe "The Athenee" à Bangkok se décline en deux versions : une dense, avec beaucoup de fleurs, et une autre en forme de croix claire. La deuxième version du symbole du "APEC CEO Summit Thailand 2022" fait désormais fureur sur le web des critiques du WEF : ils y voient une "croix gammée inversée" et insultent le fondateur du WEF, l'Allemand Klaus Martin Schwab (84).

Les nombreuses théories du complot qui existent aujourd'hui sur le Forum économique mondial pourraient désormais être relancées avec ce logo, peut-être utilisé à tort et à travers. Comme l'écrit Silver, un utilisateur de Wall Street, "Si vous devez commencer par des explications indiquant que votre logo n'est pas un symbole nazi, alors vous devriez peut-être le changer."

Peut-être pas le meilleur choix pour un symbole : le logo de la réunion du WEF en Thaïlande.

Une réalisation mondialement reconnue par le WEF - mais aussi des critiques

En tout cas, le logo fleuri relié à la croix suscite un débat émouvant au sujet du Forum économique mondial, dont le fondateur est également apparu récemment au sommet du G20 à Bali. Outre les réalisations mondialement reconnues du WEF, il convient également de mentionner les critiques de ce forum par de nombreux médias. Le Süddeutsche Zeitung a déclaré que le WEF avait "dégénéré en une machine à imprimer de l'argent gérée comme une entreprise familiale". Et le Frankfurter Allgemeine Zeitung a rapporté que les rapports financiers du WEF n'étaient pas très transparents.

Au WEF, une entreprise membre type réalise un chiffre d'affaires de plus de 5 milliards d'euros. La plupart de ces entreprises membres comptent parmi les entreprises les plus importantes de leur industrie et de leur pays et jouent un rôle important dans le façonnement de l'avenir de leur industrie et de leur région.

Depuis 2005, chaque entreprise membre s'acquitte d'une cotisation annuelle de base de 44 000 euros et d'une cotisation de 18 000 euros pour que son président assiste à l'assemblée annuelle de Davos. Les partenaires industriels et stratégiques versent chacun 254 000 à 510 000 euros pour pouvoir participer aux initiatives du WEF. Selon l'agence de presse Bloomberg, un total de 436 sociétés cotées ont participé à la réunion annuelle du WEF à Davos en 2019.


*2.png

L'un des nombreux messages sur le logo WEF sur Twitter.


*3.png

Et une réaction de plus au choix du logo du WEF...

crnimg83277