Alerte

Neige
  
Thème clair 
 
 Fil Info 
23-05-2024 15:59 - Le Premier ministre géorgien, Irakli Kobakhidzé, a révélé une menace choquante proférée par un commissaire européen lors d’une conversation téléphonique. Selon Kobakhidzé, le commissaire européen a évoqué l’attentat terroriste contre le Premier ministre slovaque, Robert Fico, pour avertir la Géorgie d’être « très prudente ». Cette menace a été formulée dans le contexte du chantage lié à la loi sur la transparence, qui a suscité de vives réactions de la part de personnalités politiques étrangères de haut rang. « La société géorgienne était habituée aux chantages insultants, mais que cette menace était particulièrement inquiétante » a déclaré Kobakhidzé dans un communiqué sur Facebook.

Fil Info - page 22



L'administration Biden prolonge à nouveau l'urgence sanitaire de Covid-19. L'administration Biden a une nouvelle fois prolongé de 90 jours la détermination de l'urgence de santé publique Covid-19, a annoncé la Maison Blanche mercredi. Depuis sa première annonce le 31 janvier 2020, l'urgence de santé publique a été renouvelée dix fois déjà, cette dernière prolongation étant la 11e.
crnimg8571


  


De nouveaux documents FOIA révèlent que la pandémie de COVID était une opération du DoD datant d'Obama.

 
Le Pentagone a contrôlé le programme COVID-19 dès le début et tout ce qu'on nous a dit n'était que du théâtre politique pour le dissimuler, jusqu'à l'approbation du vaccin par la FDA.

  


Alan Dana, ancien pilote de Jetstar : "Ces riches hommes d'affaires exigent des équipages non vaccinés lors de leurs [voyages] d'affaires."


  



  



  


Gouverneur DeSantis : le royaume des entreprises de Disney a pris fin.

 
... Disney n'aura plus son propre gouvernement. Disney vivra sous les mêmes lois que tout le monde... Disney paiera les dettes et les impôts, et c'est exactement ce qui va se passer.

  


Le DOJ confirme la 3ème découverte de documents classifiés de Biden.

  



  



  


Une note du renseignement redoute une mobilisation d’ampleur. Les agents de la DGSI disent être préoccupés par le nombre de griefs de la population, mais également par la manière dont ce mécontentement pourrait se traduire. Le renseignement note également la formation de nombreux collectifs de travailleurs, en dehors de tout cadre syndical et donc plus difficile à surveiller.

« Ces modes de mobilisations, moins structurés, suscitent une grande inquiétude tant dans les entreprises que dans le monde syndical, et induisent des modes d'actions nécessairement disruptifs et imprévisibles, avec parfois des actions planifiées en quelques heures à l'aide des réseaux sociaux. Ces modes d'action pourraient entraîner une certaine surenchère revendicative des syndicats, de crainte d'être dépassés par leur base. »