La justice a ouvert deux informations judiciaires concernant d'une part les comptes des campagnes présidentielles de 2017 et de 2022 du chef de l'Etat et d'autre part des soupçons de favoritisme envers le cabinet de conseil McKinsey.

Le grand retour de « l'affaire McKinsey », et une mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron. Suite aux révélations du « Parisien », le parquet national financier a confirmé ce jeudi l'ouverture, en octobre, de deux informations judiciaires.

La première concerne la « tenue non conforme de comptes de campagne et minoration d'éléments comptables dans un compte de campagne, portant sur les interventions de cabinets de conseil dans les campagnes présidentielles de 2017 et 2022 ». La seconde porte sur des soupçons de favoritisme et recel de favoritisme. Selon « Le Parisien », ces informations judiciaires visent Emmanuel Macron et concernent les liens entre le cabinet de conseil McKinsey et celui qui était alors candidat à la présidentielle.


crnimg27763