La Cour de justice de l'Union européenne vient de mettre un immense coup d'arrêt à la mesure de transparence financière la plus efficace des 20 dernières années, en jugeant que l'accès libre du public aux registres de bénéficiaires effectifs des sociétés est illégal.

« C'est grâce à ces registres que des milliers de journalistes travaillent chaque jour pour raconter les méandres du monde financier, de l'évasion fiscale, pour explorer les avoirs des oligarques et des criminels, les patrimoines des responsables politiques. »

crnimg29307