Le fondateur de Make Sunset a déclaré que la société avait déjà lancé des particules réfléchissantes dans l'atmosphère.

Une startup fondée en octobre affirme avoir lancé des ballons météorologiques contenant des particules de dioxyde de soufre dans la stratosphère dans le but de manipuler artificiellement le climat.

Le co-fondateur et PDG de Make Sunsets, Luke Iseman , a déclaré au MIT Technology Review qu'il s'attend à ce que les critiques le décrivent "comme le méchant de Bond" pour ce que le site appelle "l'activisme de la géo-ingénierie". Pendant ce temps, la Maison Blanche finance son propre plan de recherche quinquennal sur la géo-ingénierie, une proposition très controversée pour inverser le changement climatique.

Selon le site Web de Make Sunset, qui répertorie les réponses aux questions fréquemment posées, notamment « La géo-ingénierie n'est-elle pas mauvaise ? » et "Je voudrais que vous arrêtiez de faire ça", la société a déjà lancé des "nuages" avec du dioxyde de soufre, un aérosol qui pourrait renvoyer le rayonnement du soleil dans l'espace.

Mais la pulvérisation de dioxyde de soufre dans l'atmosphère met directement la Terre et l'humanité en danger en perturbant la couche d'ozone, entraînant potentiellement des pluies acides et des maladies respiratoires.

"L'état actuel de la science n'est pas assez bon" pour mettre en œuvre la géo-ingénierie solaire, a déclaré le directeur exécutif de la Carnegie Climate Governance Initiative, Janos Pasztor, au MIT Technology Review.

Source :
crnimg44057