Moyens : Au lieu d'éoliennes et de systèmes solaires, les centrales électriques au charbon polluées fonctionnent à pleine capacité. Ils produisent parfois la moitié de notre électricité - et émettent beaucoup de CO2 dans l'air. Conséquence : Le courant qui fait rouler les voitures électriques est soudainement très sale.

Les premiers experts tirent donc la sonnette d'alarme

 
Les voitures électriques peuvent parfois être plus nocives pour le climat que les véhicules à moteur à combustion
— explique le professeur Ferdinand Dudenhöffer (71). Cela signifie que les voitures électriques émettent plus de CO2 nocif pour le climat que, par exemple, les voitures diesel.

Le professeur Thomas Koch de l'Institut KIT (Karlsruhe) l'a même calculé spécifiquement.
  • Une voiture électrique (classe compacte) a émis environ 175 grammes de CO2 par kilomètre au premier semestre 2022. Si les centrales nucléaires sont éteintes en 2023 (et que le déficit énergétique est comblé avec de l'électricité issue du charbon, par exemple), la valeur passera à 184 grammes de CO2 par kilomètre.
  • Un diesel moderne, en revanche, émet 153 grammes de CO2 par kilomètre, selon Koch. Sa conclusion : « Au moins en Allemagne, le climat ne peut pas être sauvé avec des voitures électriques !

Le TÜV met également en garde. Joachim Bühler, responsable de l'association : Une voiture électrique « doit parcourir au moins 30 000 kilomètres » pour compenser le bilan CO2 d'un moteur thermique. "Mais cela ne s'applique que s'il fonctionne entièrement avec de l'électricité verte."

crnimg99861