Bonjour à tous,

Aujourd’hui deux dossiers intéressants :

1 – La bataille de Bahkmut:

A ceux qui pensent encore que le front ne bougent pas vraiment et que la guerre s’enlise dans le Donbass, voici ce qui s’est passé, en trois semaines, du 10 février au 4 mars dans la région de Bakhmut. Les forces de la compagnie privée russe Wagner prennent leur temps et écrasent méthodiquement les défenses ukrainiennes. Bahkmut va tomber dans les prochains jours.

Vidéo d’une minute:
crnimg44488



2 – La faillite de la banque américaine SVB (Silicon Valley Bank) le 11 mars 2023.

C’est un événement qui est tout sauf anodin. Il a déjà eu des répercussions sur l’ensemble du secteur bancaire américain et même français et pourrait en avoir d’autres dans les semaines et les mois qui viennent.

Voici ce qu’en disait le journal « les Echos » à la veille de la faillite.

crnimg91424



Voici ce qu’en disait Russia Today le 11 mars 2023 en présentant un extrait d’une émission de TV US de Tucker Carlson sur Fox News.

crnimg52320



Voici enfin ce que m’a écrit un de mes correspondants éclairés sur cet événement.
 

Loin de la consommation d’opiacés de Wall-Street, les consommateurs de THC et LSD de la « Silicon Valley Bank » ont annoncé faire faillite. Quel impact?

– C’est un caillou dans le rouage du système de financement des entreprises de technologie privées américaines, entreprises qui sont utilisées dans la stratégie américaine de surveillance et influence.

1- Les VCs (Venture Capitals: Sequoia, A16Z, etc…) qui recevaient l’argent de leurs propres investisseurs (des excès de cash de trésoreries d’entreprises, des banques, des fonds souverains, des trusts de milliardaires) sur les comptes de SVB. Ceux qui n’étaient pas diversifiés vont fermer et générer un « hiver » dans la tech américaine, cela peut-être comparable à 2000. Je n’ai pas de chiffres à ce jour. Durant les dix dernières années les fonds de VCs ce sont multipliés pour profiter de « l’argent gratuit ».

2- Des startups profitables vont mettre immédiatement la clé sous la porte, à cause de la perte de leur avoirs. Puis par la suite, à cause de la perte de nombreux clients lorsque ces entreprises avaient les entreprises de technologie de la vallée comme clients (ceux-ci vont être des cibles d’acquisition pour Microsoft, Amazon, Google, Salesforce, Oracle etc… qui vont y voir à la fois l’opportunité d’acheter des technologies à bas prix, et la possibilité de maintenir des sources de revenus pour leurs « clouds ».

3- Quelques startups étrangères (Dans l’ordre: Israël, Inde et UK semblent les plus exposés) vont avoir aussi perdu leurs avoirs.

4- Un risque de paupérisation pour les cols blancs de la vallée est là, car couplé à l’inflation et à l’Intelligence Artificielle utilisée pour réduire les coûts d’emploi des « cols blancs », la perte de l’essentiel des économies pour de nombreux employés de ces entreprises va causer des drames. Cela peut générer un « retour au pays » d’ingénieur Français, Indiens, du bloc de l’est. Une chance de plus pour l’Inde au moins.

L’état fédéral va-t-il aider la petite banque Californienne à s’en sortir? ou faire un exemple qui permet d’affaiblir la Californie? aucune idée. La Californie reste un État bien Démocrate, et les politiques des réseaux sociaux comme Twitter le lui rendaient bien.
Par contre, cela peut être un premier domino qui gène l’économie US, façon 2008, ET un moyen d’observer quelles entreprises sont considérées suffisamment stratégiques pour être aidée (évidemment Palentir sera sauvé malgré P.Thiel car ses services sont imbriqués avec la NSA aux US mais aussi à l’étranger, idem pour les gros du Cloud et des réseaux sociaux, mais Space-X et Starlink pas forcément car Elon Musk est plutôt source de chaos et non-aligné avec le gouvernement actuel), pour rappel les agences à 3 lettres investissent aussi dans les VCs de la Silicon-Valley, particulièrement ceux qui sont spécialisés dans l’analyse de données.

Pas de conclusion hâtive, regardons comment les fils qui guident la « main invisible du marché » vont être manipulés pour maintenir cette légende libérale et les avantages des plus riches.
Francois
A l’heure ou je conclue, Elon Musk a déclaré être ouvert à l’idée de racheter la banque californienne en faillite: Dossier à suivre.
crnimg19351



A chacun de se forger une opinion, bien sûr.

Général Dominique Delawarde

Source :
crnimg22070