BRICS 
 MONDIALISME 
 LIBERATIONS 

Un article de l'excellent géopolitologue Pepe Escobar, qui relate un symposium très important, qui a réuni 135 pays, et qui a porté sur le monde multipolaire. Il me paraît important de reprendre des éléments de l'article de Pepe Escobar, car jamais les médias mainstream français, et plus généralement occidentaux, ne relateront quoi que ce soit sur ce symposium hyper important.

Moscou a en effet très récemment accueilli deux conférences multipolaires consécutives ainsi que la deuxième réunion du Mouvement russophile international (MIR, qui signifie "monde" en russe). Dans l’ensemble, les discussions et le réseautage ont offert des indications de bon augure sur la construction d’un ordre international véritablement représentatif – loin de l’agenda de la culture unipolaire unique sous l'égide de l'hégémon américain et de ses guerres éternelles.

La séance plénière d’ouverture de la première journée a été placée sous la plume de la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, dont le message principal était clair comme de l’eau de roche : "Il ne peut y avoir de liberté sans libre arbitre", ce qui pourrait facilement devenir la nouvelle devise collective des pays du Sud. Les "États-civilisations" donnent le ton de la discussion générale – car ils conçoivent méticuleusement les plans du développement économique, technologique et culturel dans le monde hégémonique post-occidental.

Zhang Weiwei, professeur de relations internationales à l’Institut chinois de l’Université Fudan à Shanghai, a résumé les quatre points cruciaux lorsqu’il s’agit pour Pékin de propulser son rôle de "nouveau pôle indépendant". En vertu de l’ordre unipolaire américain, tout, des dollars aux puces informatiques, peut être utilisé comme arme. Les guerres et les révolutions de couleur sont la norme. La Chine, elle, est devenue la plus grande économie du monde en termes de PPA ; la plus grande économie commerciale et industrielle ; et il est actuellement à l’avant-garde de la quatrième révolution industrielle. La Chine propose un modèle de "s’unir et prospérer" au lieu d’un modèle occidental de "diviser pour régner". L’Occident a essayé d’isoler la Russie, mais la majorité mondiale sympathise avec la Russie. Ainsi, l’Occident Collectif a été isolé.

Lundi 27 février 2024, à Moscou, trois sessions parallèles ont eu lieu :
- sur la Chine et le monde multipolaire, où la star était le professeur Weiwei ;
- sur l’Occident post-hégémonique, sous le titre "Est-il possible de sauver la civilisation européenne ?" – en présence de plusieurs dissidents européens, universitaires, think tankers, activistes ;
- et le plat principal, mettant en vedette les acteurs de première ligne de la multipolarité.

Pepe Escobar a modéré l’impressionnante session sur les pays du Sud, qui a duré plus de trois heures, avec les présentations passionnantes par un casting exceptionnel d’Africains, de Latino-Américains et d’Asiatiques, de la Palestine au Venezuela, y compris le petit-fils de Nelson Mandela, Mandla. C’était le Sud multipolaire en plein essor. Mandla Mandela a souligné qu’il était temps de s’éloigner du système unipolaire dominé par l’Hégémon, "qui continue de soutenir Israël". Cela a complété l’activiste charismatique du Bénin, Kemi Seba. Au cours de la séance plénière, Seba a présenté un concept clé – qui ne demande qu’à être développé dans le monde entier : nous vivons sous une "guerre théo-politique". Cela résume bien la guerre hybride simultanée de l’Occident contre l’islam, le chiisme, l’orthodoxie chrétienne, en fait toutes les religions, à l’exception du culte woke.

Le lendemain, le deuxième congrès du mouvement russophile international proposait trois sessions de débat : la plus pertinente portait sur "la guerre informationnelle et hybride". La suggestion de Pepe Escobar au ministère russe des Affaires étrangères, et également à tout le monde dans les pays du Sud, est simple : oubliez les médias traditionnels contrôlés par l’oligarchie, ils sont déjà morts. Ils n’ont rien de pertinent à dire. Le présent et l’avenir dépendent des médias sociaux, et les médias citoyens.
crnimg74172


Pour finir, je conseille à tous de visionner l'excellente dernière vidéo de @GPTVoff , dans laquelle @BOROWSKIMIKE interroge des intervenants passionnants comme Xavier Moreau @stratpol_site , Patrick Pasin @PatrickPasin , l'avocat Philippe de Veulle @PDVeulle . La vidéo est longue, mais absolument indispensable.



crnimg49553