CONTROLES 
 ANALYSES 
 REVELATIONS 


Le plan criminel mondialiste veut détruire l’agriculture, l’élevage et la pêche traditionnels afin de forcer les gens à manger des aliments artificiels produits par les sociétés multinationales. Et ce sont les grands fonds d’investissement et le Forum économique mondial qui font pression sur les parlements pour imposer une « transition » dévastatrice et inhumaine.

J'exprime mon entière solidarité et mes encouragements envers les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs, les camionneurs et tous ceux qui les soutiennent.

Ce n'est pas n'importe quelle protestation : c'est peut-être la dernière chance qu'ont les peuples de restaurer leurs droits et de se libérer de la tyrannie d'une minorité de milliardaires criminels que personne n'a élus et qui prétendent décider de ce que nous devons penser, acheter, manger et apprendre, avec quels médicaments devrions-nous être traités, comment et si nous pouvons voyager. Et tout cela sur la base de mensonges et de chantages : il n’y a pas d’urgence climatique, sanitaire ou énergétique.

La seule véritable urgence est notre trahison de la part de nos dirigeants – et de la direction de l’Église catholique elle-même – au détriment de la race humaine tout entière. La servilité de l’ensemble de la classe politique, la censure des médias, le silence du pouvoir judiciaire et la complicité des forces de l’ordre et des forces armées face à ce coup d’État sont scandaleuses.

Le moment est venu pour les peuples de revendiquer courageusement et fermement leurs droits naturels et inaliénables, qui ont été mis en danger par le coup d'État mondial du WEF. Il faut obtenir la démission de ceux qui nous gouvernent au nom d’une élite subversive et contre le peuple.

Accompagnons par la prière ceux qui luttent contre le nouvel ordre mondial. Que le Rosaire soit la chaîne spirituelle qui nous unit. Que le Seigneur accompagne, protège et bénisse ceux qui se réveillent avant qu'il ne soit trop tard.