2 octobre : La Cour suprême des États-Unis rejette la contestation visant à empêcher Trump de participer au scrutin de 2024.

2 octobre : Doug Larsen, sénateur de l'État du Dakota du Nord, sa femme et ses deux enfants sont tués dans un accident d'avion dans l'Utah.

2 octobre : Dans l'Ohio, une vaste opération de répression de la traite des êtres humains met 160 prédateurs hors d'état de nuire.

3 octobre : Entrée en vigueur d'une nouvelle loi en Floride prévoyant la peine de mort pour les adultes qui violent des enfants de moins de 12 ans.

3 octobre : Kevin McCarthy est démis de ses fonctions de président de la Chambre des représentants.

4 octobre : Kevin Spacey est transporté d'urgence à l'hôpital, craignant une "crise cardiaque

4 octobre : La FEMA et la FCC ont procédé à un test d'alerte d'urgence à l'échelle nationale sur tous les téléphones portables, les appareils sans fil, les radios et les téléviseurs.

4 octobre : La Russie teste son système d'alerte national le jour même où la FEMA teste le système d'alerte américain.

4 octobre : Au Kenya, plusieurs écolières sont hospitalisées à la suite d'une maladie mystérieuse.

4 octobre : Roy T. Richter, ancien avocat et patron du syndicat de la police de New York, est retrouvé mort par suicide à son domicile de Westchester, le jour de l'anniversaire de sa femme, après 33 ans de service. Il avait accès à l'ordinateur portable d'Hillary Clinton et d'Anthony Weiner.

5 octobre : Poutine annonce que lui et ses alliés sont en train de "construire un nouveau monde"

5 octobre : un avion de guerre américain abat un drone turc au-dessus de la Syrie.

5 octobre : La SEC poursuit Elon Musk pour le forcer à témoigner dans le cadre de l'enquête de l'agence sur l'achat de Twitter.

5 octobre : L'Irak interdit tous les retraits d'argent en dollars américains.

5 octobre : Donald Trump soutient la candidature de Jim Jordan au poste de président de la Chambre des représentants.

7 octobre : des attaques terroristes coordonnées ont lieu contre Israël. Les services de renseignement israéliens se retirent.

7 octobre : Israël déclare l'état de guerre.

7 octobre : le monde est frappé par un triple tremblement de terre : un séisme de 6,7 frappe la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Mexique subit une secousse de 6,3 et l'Afghanistan subit de fortes secousses qui font des milliers de morts.

7 octobre : le Conseil national de sécurité israélien approuve le début des opérations terrestres dans la bande de Gaza. Israël commence à bombarder Gaza.

8 octobre : le cabinet de sécurité israélien vote l'invocation de l'article 40 Aleph, une déclaration de guerre officielle pour la première fois depuis la guerre du Kippour (il y a 50 ans).

8 octobre : l'armée américaine prévoit de rapprocher les navires et les avions militaires américains d'Israël en signe de soutien.

9 octobre : un ministre israélien ordonne de couper immédiatement l'approvisionnement en eau, nourriture et électricité à Gaza.

9 octobre : Kevin McCarthy qualifie l'Iran, la Russie et la Chine de nouvel axe du mal.

9 octobre : Robert F. Kennedy Jr. se retire officiellement des primaires démocrates et se déclare candidat indépendant à la présidence.

9 octobre : Le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed bin Salman déclare qu'il soutiendra les Palestiniens.

9 octobre : Le sénateur américain Lindsey Graham suggère que les États-Unis commencent à bombarder l'Iran.

9 octobre : le président palestinien Mahmoud Abbas annonce son intention de se rendre en Russie et de rencontrer Vladimir Poutine.

9 octobre : Joe Biden est interrogé par l'avocat spécial Robert Hur dans le cadre de l'enquête sur les documents classifiés.

9 octobre : Le Times Of Israel rapporte qu'un responsable du renseignement égyptien a déclaré qu'Israël avait ignoré les avertissements répétés de "quelque chose d'important" trois jours avant l'attaque du Hamas.

10 octobre : coupures d'électricité à Gaza.

10 octobre : La Russie laisse entendre qu'elle pourrait se joindre à la guerre entre Israël et le Hamas.

10 octobre : Poutine déclare que le conflit entre Israël et Gaza montre "l'échec" de la politique américaine au Moyen-Orient.

10 octobre : Le Pentagone n'exclut pas une "opération spéciale" pour sauver les citoyens américains à Gaza.

10 octobre : les réseaux de propagande israéliens sont pris en flagrant délit de diffusion de multiples fausses nouvelles sur la guerre.

10 octobre : le président turc Erdogan accuse les États-Unis de planifier des massacres à Gaza en envoyant des groupes de porte-avions en Israël.

10 octobre : le Congrès américain présente un "projet de loi bipartisan" qui accorderait une aide de 2 milliards de dollars à Israël.