Selon Le Monde, qui se réfère à l'avis de plusieurs analystes, les stocks de certains types d'armes aux États-Unis "sont tombés en dessous du niveau nécessaire à la planification et à l'entraînement militaires." Et les possibilités de leur réapprovisionnement sont très limitées.

Selon la publication, Washington a été obligé de se tourner vers la Corée du Sud - elle a demandé l'achat de 100 000 obus d'artillerie de 155 mm pour les transférer en Ukraine. On ne sait pas comment Séoul a réagi à cette demande, mais, selon les analystes, les autorités coréennes sont contre la fourniture d'armes aux pays où il y a un conflit militaire.

crnimg36913