Alerte

Neige
  
Thème clair 
 
 Fil Info 
22-04-2024 09:52 - L'ADMINISTRATION BIDEN "supprime activement les rapports de renseignement" sur l'état des relations militaires américaines avec le Niger, selon un nouveau rapport publié par le représentant Matt Gaetz, R-Fla. Des membres de l'armée américaine ont déclaré au bureau de Gaetz qu'ils ne pouvaient pas obtenir de médicaments, de courrier ou d'autres formes de soutien de la part du Pentagone. "L'administration Biden et le département d'État sont engagés dans une vaste opération de dissimulation", a déclaré M. Gaetz à The Intercept. "Ils cachent les véritables conditions sur le terrain des relations diplomatiques américaines au Niger et abandonnent de fait nos troupes dans ce pays sans aucune aide en vue.

Pédocriminalité


 PEDOCRIMINALITE 
 IMPACTS 
 REVELATIONS 

crnu_media

Une compilation très dense et violente sur la pédocriminalité en France. De nombreux extraits de vidéos publiées depuis ces 20 dernières années. Montage anonyme. Une bonne vue d'ensemble sur le sujet pour ceux qui le découvrent.
 

  

Sound of Freedom. D'après l'histoire vraie de Tim Ballard (joué par Jim Caviezel), ancien agent du gouvernement américain, qui a quitté son emploi afin de consacrer sa vie à sauver des enfants des mains de trafiquants sexuels internationaux.
En version originale :
crnimg54083


  

 PEDOCRIMINALITE 
 IMPACTS 
 REVELATIONS 

Tim Ballard a quitté son poste d'agent spécial du ministère américain de la sécurité intérieure pour fonder O.U.R. [Operation Underground Railroad].

Grâce à cette organisation, Tim et son équipe planifient des opérations d'infiltration pour sauver des enfants victimes de trafic sexuel dans le monde entier. À ce jour, ils ont sauvé des centaines d'enfants de conditions horribles, ce qu’il n'était pas en mesure de faire lorsqu'il était lié par des restrictions gouvernementales.

Découvrez O.U.R. et sa mission de mettre fin à l'esclavage moderne en rejoignant Tim et son équipe de forces spéciales lors d'une mission secrète en Haïti, pour traduire en justice un réseau de trafiquants sexuels qui ont soudoyé les autorités pour échapper à la prison.
L'opération Toussaint (2018).


  

 PEDOCRIMINALITE 
 IMPACTS 
 REVELATIONS 

11 ministres de Macron appartiennent à un club ultra-secret jadis présidé par Duhamel. Une dizaine de personnalités ayant servi au gouvernement d’Emmanuel Macron ou toujours membres du gouvernement sont connus pour être membres du club secret Siècle, récemment présidé par Olivier Duhamel qui a été contraint de démissionner de ses fonctions en raison des accusations d’inceste et de pédophilie qui pèsent sur lui.
crnimg84142

L’Affaire Duhamel met l’Exécutif très mal à l’aise et il y a de quoi. En effet, le 26 janvier dernier, Lecourrier-du-soir.com, en se basant sur une information du journal Le Monde, avait révélé la grosse inquiétude qui règne au cœur de l’Elysée suite à l’affaire Olivier Duhamel accusé d’inceste et de pédophilie. D’après Le Monde, Edouard Philippe et des personnalités très proches de Macron ayant des liens très étroits avec Olivier Duhamel tentent d’étouffer le scandale à tout prix. Depuis bientôt un mois, l’Affaire, qui a reçu un retentissement mondial, secoue la classe politique française et menace de faire tomber des têtes !

Les noms ont été dévoilés. Il s’agit de : Edouard Philippe (l’ancien Premier ministre), Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation), Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur), Florence Parly (ministre des Armées), Élisabeth Borne (ministre du Travail), Sébastien Lecornu (ministre des Outre-mer), Emmanuelle Wargon (ministre déléguée au Logement), Amélie de Montchalin (ministre de la Fonction publique), Agnès Pannier-Runacher (ministre de l’Industrie), Jean-Baptiste Djebbari (ministre des Transports), Franck Riester (ministre du Commerce extérieur), Clément Beaune (secrétaire d’État aux Affaires européennes) et Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée. En dehors du monde politique, d’autres personnalités issues du monde des affaires et du monde littéraire sont aussi membres du Siècle. Parmi eux, il y a : Augustin de Romanet (PDG d’ADP), Nicolas Baverez (essayiste), Stéphane Pallez (la PDG de la Française des jeux) ou encore Philippe Wahl (PDG du groupe La Poste).

“En 2017, les Echos évoquait un annuaire comptant plus de 600 noms. Parmi les personnalités politiques y figurant à l’époque, on trouvait aussi Nicolas Sarkozy, François Fillon, Rachida Dati, François Baroin ou Nathalie Kosciusko-Morizet”, conclut Capital.fr. Cette révélation risque d’être un coup de massue pour l’Elysée qui, depuis le début de cette affaire, fait tout pour se laver de tout soupçon dans un scandale devenu carrément “Affaire d’Etat”.

crnimg71470


  

 PEDOCRIMINALITE 
 IMPACTS 
 REVELATIONS 

Etat totalitaire ou affaire dreyfus bis ? Introduction : Complot de l’état français contre Lionel AGULLO révélé par le journal d’investigation VIGILANCE contre les injustices et les complots d’état. Il cherche à donner des angles de réflexions qui pourront permettre aux personnes concernées de se défendre dans le futur.
crnimg81072


  

 PEDOCRIMINALITE 
 IMPACTS 
 REVELATIONS 

Le lien entre la CIA et la secte Finders est l'un des aspects les plus explosifs et les plus significatifs de l'ensemble du scandale Finders car, s'il était avéré, il ne s'agirait pas simplement d'un groupe farfelu et peut-être criminel supposé abuser et trafiquer des enfants, mais d'un groupe promulgué par le gouvernement le plus puissant de la planète.
crnimg77053


  

 PEDOCRIMINALITE 
 IMPACTS 
 REVELATIONS 

Dutroux depuis sa cellule.





  

 PEDOCRIMINALITE 
 IMPACTS 
 REVELATIONS 

Trois commissions spéciales de l’ONU se sont adressées récemment aux autorités françaises pour pointer des dysfonctionnements importants dans le traitement de l’affaire Majani, cette femme condamnée à de la prison ferme pour avoir fui avec sa fille dans le but de la protéger de son père. La France a jusqu’à fin septembre pour s’exprimer. Par ailleurs, après 18 mois de détention, Priscilla Majani a demandé, pour la 3ème fois, sa mise en liberté conditionnelle. Dans ce contexte, l’actrice française Eva Darlan, qui préside le comité de soutien à Mme Majani a relancé son action « J’aurai fait comme elle ».

La France mise en cause

Ces commissions de l’ONU (sur la vente et l’exploitation sexuelle des enfants, sur les violences faites aux femmes et aux filles, ses causes et ses conséquences, et sur les discriminations à l’égard des femmes et les filles) ont adressé une communication aux autorités françaises. Il y a tout lieu de croire qu’elles y pointent des dysfonctionnements importants relevés tant sur la protection de l’enfant que de son parent protecteur. Depuis la transmission de ce dossier, le 27 juillet, la France avait deux mois pour s’exprimer. Ce n’est qu’à la suite de ce délai que le contenu de ce document de l’ONU et son éventuelle réponse seront rendus publiques. Cette communication concerne non seulement Priscilla Majani, mais aussi deux autres femmes : Sophie Abida et Anna Dam Stockholm.

Le rôle du CIDE

Le Comité international pour la dignité de l’enfant (CIDE) est l’origine de cette procédure. En 2003, suite à l’intervention du CIDE, Juan Miguel Petit, rapporteur spécial de l’ONU sur la vente d’enfants, la prostitution d’enfants et la pornographie impliquant des enfants, avait déjà pointé la France au regard de la silenciation de la parole des victimes et de la défaillance de son système judiciaire pour protéger les enfants. Il dénonçait le fait que les personnes qui suspectent et signalent des maltraitantes ne sont ni crues ni protégées.

Action collective ONU

Vingt ans plus tard, malgré la création en France de la Commission Indépendante sur l’Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants (CIIVISE) et les communications institutionnelles annonçant des actions en faveur de la protection des enfants, le même constat peut être fait.
Raison pour laquelle, le CIDE a entrepris une démarche afin que les commissions de l’ONU précitées se penchent sur ces nouveaux cas. C’est ainsi qu’est né le groupe Action collective ONU constitué de deux avocates françaises sensibles à cette cause : Me Sophie Beyanoun et Me Myriam Guedj Benayoun. Leur démarche est générale et concerne d’autres cas que celui de Mme Majani dont elles sont les avocates : « Nous sommes dans les cas d’inversions de culpabilité où des parents protecteurs se retrouvent condamnés » déplore Me Guedj Benayoun.

Parole des enfants discréditées

Selon le comité de soutien de Mme Majani, « en France, la parole des jeunes enfants qui dénoncent des violences intra-familiales notamment sexuelles n’est pas crue ; elle est discréditée par le recours à des concepts tels que l’aliénation parentale, l’instrumentalisation de l’enfant ou de conflit parental, et alors que selon une étude officielle faite en 2001 sur 30 000 affaires, le taux de fausses allégations est insignifiant (0.8%) 73% des plaintes recensées sont classées sans suite (selon la CIIVISE), ce qui aboutit selon le Juge Durant, coprésident de la CIIVISE à 0.4 % de condamnation et à un véritable système d’impunité. »

Mme Majani soutenue, mais sous pression

Dans une récente publication facebook, Eva Darlan, la présidente du comité de soutien de Mme Majani, relève que « Priscilla purge sa peine en étant soutenue par une partie de ses codétenues et l’administration pénitentiaire, mais qu’elle subit aussi des pressions, à cause de la forte médiatisation de son dossier. L’Observatoire National des Prisons a du intervenir dans ses intérêts aux côtés de ses avocates. La commission spéciale de l’ONU sur la détention arbitraire est également saisie du dossier et a demandé la possibilité d’aller rendre visite à Priscilla en détention.

Campagne de soutien relancée

L’actrice française, très engagée pour cette cause, a décidé de relancer la campagne « J’aurais fait la même chose qu’elle » afin que sa demande de remise en liberté soit entendue.

Bref rappel historique

Priscilla Majani avait été condamnée en appel au début de cette année par la justice française pour soustraction et non-présentation d’enfant par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Dans les faits, elle était entrée en clandestinité pour protéger sa fille des actes de son père qu’elle a dénoncé pour violence et inceste. Après le classement sans suite d’une plainte pour viol contre son ex-mari, elle avait fuit la France et vécu dix ans à l’étranger en clandestinité avant d’être arrêtée à Morges en février 2022 lors d’un simple contrôle de police.

En première instance, Mme Majani avait été condamnée en septembre 2022 à 5 ans de prison. Par la suite, le CIDE a demandé un avis de droit au professeur Bernard  Bouloc. Grâce à cet avis de droit produit lors d’un procès en appel de janvier 2023, et à l’excellent travail  de Me Sophie Benayoum et Me Myriam Guedj Benayoun, avocates de Mme Majani, la peine a été considérablement réduite, soit à 2 ans et 9 mois. Les juges n’avaient finalement pas retenu le chef d’accusation de « dénonciations calomnieuse et mensongère.»

crnimg26539


  

 PEDOCRIMINALITE 
 INJUSTICE 
 ENDOCTRINEMENT 

Article à examiner : FRATERNITÉ PÉDOPHILE” AMÉRICAINE : DES HOMMES D’AFFAIRES ET DES FONCTIONNAIRES DE L’ENTOURAGE DE JOE BIDEN ET DU SÉNAT SONT IMPLIQUÉS DANS DES ACTES D’ATTOUCHEMENTS SUR DES ENFANTS MINEURS.

La Fondation pour Combattre l`Injustice a obtenu des preuves inédites de pratiques de pédophilie cachées au grand public par de hauts fonctionnaires et des hommes d’affaires américains. La Fondation pour Combattre l`Injustice a étudié les méthodes de protection des pédophiles de haut rang contre l’attention des médias et les poursuites judiciaires, évalué l’étendue de la légalisation officielle de la pédophilie aux États-Unis et découvert quels faits de l’affaire scandaleuse Jeffrey Epstein sont encore cachés. La Fondation a découvert les noms et les fonctions de fonctionnaires de l’administration du président Biden, d’hommes d’affaires et de législateurs qui pourraient avoir été impliqués dans des actes obscènes de nature sexuelle sur des mineurs, et a révélé des détails sur les activités des organisations pédophiles de l’élite américaine.

crnimg91901


  

 PEDOCRIMINALITE 
 CONTROLES 
 CONNEXIONS 

Important RAPPEL  “Qui est John Podesta ? par @WarClandestine :

1/ “Il était le chef de cabinet de Bill Clinton, conseiller d’Obama, directeur de campagne d’Hillary, et maintenant il rejoint l’administration de Biden.

Cet homme est au cœur de la classe dirigeante du Parti démocrate. Définition du “marais”.

Il est également largement connu comme sataniste et pédophile. Ce n’est pas de la spéculation. Cela nous a été révélé dans les célèbres e-mails de Wikileaks de Podesta, qui montraient Podesta en communication par e-mail avec la sataniste de renommée mondiale, Marina Abramović, au sujet de la participation à un dîner de “cuisine spirituelle”, où ils consomment un mélange de sang, de sperme, de lait maternel et de matières fécales dans des rituels hautement perturbants. En plus des e-mails concernant des mots de code confirmés par le FBI pour la pédophilie, et la “carte liée à la pizza”.

Les e-mails de John Podesta sont la raison pour laquelle les conservateurs ont commencé à dire qu’Hillary était diabolique et adorait Satan. Parce que le directeur de campagne d’Hillary programmait littéralement des rituels sataniques avec la dame sorcière satanique qui verse du sang de porc et du sperme sur des effigies d’enfants et appelle cela de l’“art”.

Soyez averti, ce que vous allez voir est extrêmement perturbant si vous ne l’avez pas déjà vu.”

2/ “Les connexions ne se font pas seulement par e-mail. Les Podestas apprécient également beaucoup les “œuvres d’art” de la “artiste” serbe Biljana Djurdjević, qui est affiliée à la sorcière satanique serbe Marina Abramović, toutes deux diplômées de l’académie d’art serbe de Belgrade.

Le frère de John, Tony Podesta, célèbre lobbyiste du Parti démocrate, expose les peintures perturbantes de Biljana chez eux. Ainsi que des sculptures des victimes de Jeffrey Dahmer et d’autres images perturbantes impliquant des enfants.

Si vous regardez le reste du travail de Biljan, il met en avant la pédophilie, le satanisme, le cannibalisme, et certaines des images les plus abjectes que vous puissiez imaginer. C’est le genre de choses que les Podestas apprécient, et ils ont été impliqués dans chaque administration du Parti démocrate depuis Clinton.

Soyez avertis, les images qui suivent sont extrêmement perturbantes.”

3/ “C’est « l’œuvre d’art » que Podesta a dans sa maison.


*1.jpg

Podesta a fait partie de toutes les administrations du DNC depuis Clinton en 1993.

Pouvez-vous imaginer si le directeur de campagne de Trump avait cette « œuvre d’art » chez lui ?

Les médias auraient une couverture médiatique 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et les rues seraient en flammes.

Source : Warclandestine sur X.com