Alerte

Neige
  
Thème clair 
 
 Fil Info 
22-04-2024 17:45 - Les démocrates décident de retirer à Trump la protection des services secrets. Les démocrates veulent la mort de Trump. Les démocrates de la Chambre des représentants ont décidé vendredi de retirer au président Trump la protection des services secrets s'il est reconnu coupable. Le représentant démocrate Bennie Thompson a présenté une résolution qui mettrait fin à la protection des services secrets de Trump. La législation baptisée « Loi sur le refus d’une sécurité infinie et des ressources gouvernementales allouées aux anciens protégés reconnus coupables et extrêmement déshonorants (DISGRACÉS) » s’appliquerait à tous les protégés des services secrets reconnus coupables et condamnés pour des accusations criminelles. "La loi DISGRACED Former Protectees Act mettrait fin à la protection des services secrets pour les personnes qui y seraient par ailleurs admissibles lors de la condamnation suite à une condamnation pour un crime fédéral ou étatique", indique l' annonce.

Place d'armes - Appel au peuple de France


 FRANCE 

crnu_media

Il y a deux ans, je terminais la lettre aux gouvernants, dite « Lettre des Généraux », par ces mots : « Si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société… et demain, la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant… ».
Aujourd’hui, la situation de notre cher pays se résume en un mot : DESASTREUSE
 
Nous avions le meilleur système de santé du monde, le meilleur modèle d’énergie, la meilleure école, une armée admirée à l’international, une industrie compétitive et une agriculture performante… Mais tout ce qui touchait à l’excellence n'est plus que décombre. Notre pays s'est transformé en une zone mondialisée qui s'appauvrit chaque jour davantage. Alors, la question se pose : comment a-t-on pu tomber aussi bas aussi vite ? Qui est responsable et pourquoi rien n’a été entrepris pour redresser ce pays et protéger sa population ? Seule réponse : l’État.
 
Françaises, Français, il est temps de demander des comptes aux gouvernants qui depuis plus de trente ans, n’ont pas respecté leurs mandats. Ils n’ont endigué ni l’insécurité, ni l’immigration incontrôlée, et ont aggravé la précarité des plus démunis. MM Sarkozy, Hollande et surtout Macron sont les exemples de Présidents ayant déprécié la fonction politique suprême :
 
  • Nicolas Sarkozy bafoue la victoire du NON au référendum sur la constitution européenne de 2005 en faisant adopter le traité de Lisbonne grâce à la tenue du congrès du Parlement.
  • François Hollande restreint notre énergie nucléaire pour complaire aux lubies écologistes posant les bases des problèmes énergétiques actuels.
  • Emmanuel Macron sans hésiter fait tirer à balles de défense sur les « gilets jaunes » venus manifester pour le maintien de leur niveau de vie et l’élaboration d’initiatives citoyennes. Au Qatar et en Afrique il a un comportement indigne de la fonction présidentielle. Enfin en s’acharnant à faire passer un projet de loi inique, contre le monde du travail, il prend le risque de susciter un climat de violences sociales incontrôlées.
     
En conséquence de tous ces échecs, de ces trahisons et de ces mensonges, la France n’est plus considérée comme une grande Nation. Notre pays, subordonné aux institutions européennes s’efface devant l’impérialisme américain, l‘irrédentisme russe et la puissance économique allemande. Il peut, demain avec le conflit Ukrainien courir vers la guerre sans l'accord de notre peuple.
 
Nous, anciens militaires, ne pouvons cautionner, comme la majorité de nos compatriotes, une telle dérive contraire à notre éthique.
 
NON, la France des clochers et des cités séculaires n'a pas dit son dernier mot ! Rien n’est inéluctable, tout n’est pas perdu.
C’est pourquoi, nous, les Aînés, affirmons et écrivons ce que d’autres, dans leurs milieux respectifs : militaires, salariés, enseignants, exploitants agricoles, artisans, industriels magistrats, fonctionnaires… ne peuvent ou n’osent pas exprimer.
 
Français cessez de croire les mensonges des gouvernants et des médias qui leur sont inféodés. Soutenez en actes ceux qui ne transigent pas, qui ne mentent pas et qui ne se parjurent pas.
Aujourd'hui, face à la contestation légitime, l'Etat Macronien jette en pâture les forces de l'ordre et ce dans un seul but : se repositionner en sauveur d'une situation de pourrissement dont il est l'instigateur.
 
Ne vous laissez pas berner ! … La France a besoin de vous : Réagissez ! Rejoignez la résistance !
 
Gens de cette terre, le sang de nos Pères n'a pas été versé pour le profit d'une caste oligarchique.
Levons nous ! Renouons sans apriori avec l’Union Sacrée !
 
SAUVONS LA FRANCE et LES FRANÇAIS car, comme l’écrivait Georges ORWEL :
 
Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice.
 
Jean-Pierre Fabre-Bernadac
Président de Place d’Armes
Personnalités cosignataires (par ordre alphabétique)
 
• SAR le prince Charles de Bourbon-Parme
• Henri Bec, magistrat en retraite
• André Coustou, général (2S)
• Tony Cursio, figure historique des Gilets Jaunes
• Dominique Delawarde, général (2S)
• Mohamed Djaffour, adjudant (ER), ancien combattant et président de l’Association « Générations Harkis »
• Claude Dupont, commissaire divisionnaire honoraire de la Police nationale
• Charles Gave, chef d’entreprise
• Roland Hureaux, haut fonctionnaire
• Dominique de Lorgeril, contre-Amiral (2S)
• Dominique Matagrin, magistrat honoraire et ancien président de l’AMP (Association professionnelle des Magistrats)
• Daniel Péré, colonel (ER) et président des OPEX de France
• Emmanuel de Richoufftz, général de Division (2S)
• Olivier Tournafond, professeur des Universités
• Philippe de Veuille, avocat au barreau de Paris


Source :
crnimg1891


  

 FRANCE 

Bercoff dans tous ses états - Émission du 5 avril avec Jean-Pierre Fabre-Bernadac.