Les données publiées sur le site USAspending.gov, qui montre officiellement comment l'argent public est dépensé aux États-Unis, ont révélé des détails choquants sur Covid-19. On apprend ainsi que le ministère américain de la défense a financé des recherches sur le Covid-19 en 2019, alors que le nouveau coronavirus n'était pas encore apparu et n'avait pas encore été "nommé" par l'Organisation mondiale de la santé. Le même site indique également que de nombreuses subventions ont été accordées à des laboratoires ukrainiens dans le cadre d'un programme visant à réduire les menaces biologiques.

Sur le site USAspending.gov, qui rend toutes les dépenses publiques transparentes, il est démontré qu'aux États-Unis, plus de 4 000 milliards de dollars ont été dépensés pour Covid jusqu'à présent. Sous la rubrique Contrats du ministère de la Défense, Black & Veatch Special Projects Corp apparaît, qui a reçu un contrat de 77 millions de dollars. Il est très intéressant qu'un des sous-traitants de l'entreprise américaine, Labirint Global Health INC, reçoive, le 12 novembre 2019, 369 000 $ pour un projet intitulé SME Manuscript Documentation and Covid 19 Research. En effet, l'Organisation mondiale de la santé n'a nommé le nouveau coronavirus "Covid-19" qu'en février 2020, et les premiers cas de SRAS-Cov-2 ne sont apparus qu'en décembre 2019 à Wuhan.

L'activiste civique Aurelian Popa nous a confié :
 
En outre, le 12 décembre 2019, un accord de confidentialité a été signé entre le NIAID, l'agence de Faucci, et Moderna, d'une part, et l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill pour le transfert du vaccin candidat à l'ARN messager du coronavirus. Et le 12 décembre est la date de signature, mais elle a probablement été conçue et négociée bien avant. Par ailleurs, selon le député européen Cristian Terheș, suite à une demande d'information publique auprès de l'EMA, il s'est avéré que Moderna a envoyé les premières études cliniques pour les vaccins anti-coronavirus à ARN messager dès le 5 octobre 2016, et que Pfizer-BioNTech a enregistré son premier essai clinique du vaccin anti-Covid à l'EMA, le 14 janvier 2020, trois jours seulement après le déclenchement de l'épidémie en Chine et l'annonce officielle de l'OMS.
Préparations assidues

En 2016, Moderna a reçu une subvention de 20 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates pour un projet visant à évaluer des combinaisons d'anticorps dans une étude préclinique et un essai clinique de phase I pour un traitement potentiel par l'ARN messager, a déclaré l'activiste civique Aurelian Popa. Moderna a confirmé plus tard que cette subvention avait été portée à 100 millions de dollars. Les termes de cet accord stipulent que Moderna s'engage à accorder certaines licences non exclusives à la Fondation Bill & Melinda Gates. Mais en même temps, Moderna s'est réservé le droit d'exploiter cette propriété intellectuelle comme bon lui semble. L'activiste civique Aurelian Popa a déclaré :
 
Toutes ces preuves montrent qu'Anthony Fauci et Bill Gates se sont préparés à l'avance et ont investi de l'argent dans ces vaccins basés sur la technologie de l'ARN messager et confirment l'hypothèse selon laquelle la pandémie a été créée pour le vaccin, et non l'inverse. Il convient également de mentionner le fait extrêmement pertinent que la Fondation Bill & Melinda Gates est le principal sponsor de l'Organisation mondiale de la santé et de l'Alliance mondiale pour les initiatives de vaccination.
L'Ukraine est partout

Selon expose-news.com, dans l'historique des transactions de Black & Veatch Special Projects Corp, nous trouvons 115 transactions avec des destinataires et de brèves descriptions, dont la plupart sont des articles tels que "l'équipement de laboratoire pour Kiev" et "le mobilier de bureau pour Kiev". . Parmi les bénéficiaires de l'argent figurent ALT UKRAINE LTD, BIOLABTEKH LTD, UNILAB, SMART DEFENSE, pour des équipements de laboratoire destinés à Kiev et Odessa. En septembre 2012, la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) du département américain de la Défense a attribué un contrat à une société mondiale d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction spécialisée dans le développement d'infrastructures. Le contrat concernait un programme de réduction des menaces biologiques en Ukraine et s'est achevé en octobre 2020.

Source :
crnimg29099