Alerte

Neige
  
Thème clair 
 
 Fil Info 
20-06-2024 11:52 - Le sénateur Josh Hawley dénonce l'auteur de l'Origine proximale (un papier scientifique qui affirme l’origine naturelle du SARS-COV-2), le Dr Robert Garry : "Votre travail a été utilisé pour censurer vos collègues scientifiques et les Américains ordinaires. Vous avez honteusement participé à une propagande honteuse qui a fait partie de l'un des pires chapitres de l'histoire de ce pays, où le gouvernement a fait de la propagande auprès de son propre peuple.

Fil Info - page 495

 MANIFESTATIONS 
 GUERRES 
 FRANCE 


La direction de Sciences Po a annoncé la fermeture vendredi de ses principaux locaux à Paris. Plus tôt, la ministre de l’Enseignement supérieur avait demandé aux présidents d’universités «d’utiliser l’étendue la plus complète de leurs pouvoirs» contre la mobilisation grandissante des étudiants qui réclament une trêve dans les combats entre le Hamas et Israël.
crnimg33048


  

 ONU 
 FINANCES 
 GUERRES 


L’OTAN veut injecter 100 milliards de dollars supplémentaires dans la guerre de Zelensky – selon le ministre hongrois des Affaires étrangères Szijjártó.

« L’OTAN veut maintenant injecter 100 milliards de dollars supplémentaires dans cette guerre. La proposition correspondante du secrétaire général de l'OTAN a été présentée mardi aux pays membres en première lecture. "Nous avons reçu mardi une proposition sur la manière dont le secrétaire général de l'OTAN souhaite collecter ces 100 milliards de dollars auprès des pays membres."

  
 JUDICIAIRE 
 US 


Le président Donald Trump a déposé jeudi une requête visant à rejeter l’acte d’accusation de documents classifiés de Floride au motif de « poursuites sélectives et vindicatives ».

L'équipe juridique de Trump avait déjà tenté de rejeter l'affaire sur la base du Presidential Records Act (PRA), que la juge Aileen Cannon a rejeté le 4 avril. La nouvelle requête de la défense cite le rapport de Robert Hur de février, dans lequel l'avocat spécial a écrit qu'« avec une exception, il n’existe aucune trace d’un ministère de la Justice poursuivant un ancien président ou vice-président pour mauvaise gestion de documents classifiés émanant de sa propre administration.
crnimg27756


  
crnu_media

 CONTROLES 
 WEF 
 BLOCAGES 


Le gouverneur Ron DeSantis a annoncé que la Floride rejetterait « le programme du Forum économique mondial, favorisé par les élites de Davos ».

  
 MEDICAL 
 INVESTIGATIONS 
 IMPACTS 


Un nouveau rapport a révélé que les substances per- et polyfluoroalkyles (PFAS) – communément appelées « produits chimiques éternels » – sont également présentes dans les bandages populaires utilisés sur les plaies. Le rapport explosif a été rendu possible par le blog de surveillance des consommateurs Mamavation, qui s'est associé à Environmental Health News (EHN) pour cette initiative. Les deux entités ont mandaté un laboratoire certifié par l'Environmental Protection Agency pour déterminer les niveaux de contamination par PFAS dans les bandages.

"Étant donné que des bandages sont placés sur des plaies ouvertes, il est troublant d'apprendre qu'ils peuvent également exposer les enfants et les adultes aux PFAS", a déclaré Linda Birnbaum de l'Université Duke, ancienne directrice de l'Institut national des sciences de la santé environnementale. "Il ressort clairement des données que les PFAS ne sont pas nécessaires dans le soin des plaies, l'industrie doit donc supprimer leur présence pour protéger le public des PFAS et opter plutôt pour des matériaux sans PFAS.
crnimg15337


  
 NUCLEAIRE 
 FRANCE 
 OTAN 


L’Allemagne accueille avec prudence les « impulsions » d’Emmanuel Macron sur une défense européenne « crédible ». Berlin se dit ouvert au débat lancé par le président français d’« européaniser » la capacité de dissuasion nucléaire de la France, mais l’OTAN et les Etats-Unis restent l’horizon indépassable de sa propre sécurité.
crnimg11162


  
 INVESTIGATIONS 
 VACCINATIONS 
 UE 


Pendant que nos députés et sénateurs dorment, au parlement slovaque on évoque les accords secrets entre von der Leyen et Pfizer.

Le parlement slovaque discute ouvertement du contrat controversé entre la Commission européenne et le géant pharmaceutique. Aux termes du contrat, la Slovaquie – comme tous les autres pays de l’UE – est obligée de transférer des millions à Pfizer d’ici 2026. Il n'y a pas d'issue. Mais en raison du changement de gouvernement dans le pays, l'accord de bâillon est au moins en discussion et les gens essaient de trouver un moyen de s'en sortir.

C’est peut-être la première fois qu’un chef du gouvernement parle aussi ouvertement du contrat – et des plus de 20 000 victimes de la vaccination en Slovaquie. De plus, en août 2023, 3,8 millions de vaccins stockés en Slovaquie étaient périmés. Mais Pfizer a alors rapidement prolongé la date de péremption (une pratique déjà constatée à de nombreuses reprises) jusqu’au printemps 2024.

Mais le contrat est loin d'être terminé. Bien que le Covid ne soit plus un problème majeur, les États doivent toujours payer Pfizer - jusqu'en 2026. Grâce à une renégociation, vous payez désormais la moitié du prix par dose de vaccin. Le premier ministre Fico en parle au Parlement. Quelqu’un a dû recevoir une « belle commission occulte » pour cela. Les autorités d'enquête slovaques devraient également se pencher sur les événements. 
crnimg6488


  
 JUDICIAIRE 
 MENACES 
 AVERTISSEMENTS 


Le procureur de la CPI, Karim Khan, estime que "l'indépendance et l'impartialité de la Cour mondiale sont mises à mal" lorsque "des individus menacent d'exercer des représailles". Mardi, M. Netanyahu a qualifié de "crime de haine antisémite la possibilité de faire l'objet d'un mandat d'arrêt.

Bien qu'Israël ne soit pas spécifiquement mentionné dans la déclaration, celle-ci intervient alors que M. Netanyahou, le ministre de la défense Yoav Gallant et le chef d'état-major de l'armée israélienne Herzl Halevi pourraient faire l'objet de mandats d'arrêt internationaux pour avoir commis des crimes de guerre à Gaza.

  
 GEOPOLITIQUE 
 MENACES 
 MILITAIRES 


Si l'armée russe franchissait la ligne de front et si Kiev nous demandait de l'aide, nous penserions à introduire des forces terrestres en Ukraine, a déclaré Macron dans un entretien à The Economist. « J’ai une tâche stratégique claire : si la Russie gagne en Ukraine, il n’y aura pas de sécurité en Europe, a déclaré le président français.

Il a également rappelé que Paris a déjà envoyé des militaires dans d'autres pays, notamment récemment en Afrique pour lutter contre le terrorisme. Macron affirme que les autres pays occidentaux ne devraient pas rejeter cette option « a priori », puisqu’à l’été 2022 ils ont exclu l’envoi de chars, de missiles à longue portée et d’avions, mais maintenant tout cela est fourni à l’Ukraine.
crnimg2856


  
 CENSURES 
 REVELATIONS