Le Forum économique mondial de Davos ferme sa porte à Twitter et l'ouvre à la Chine. Entre la liberté d'expression et la Chine, le choix est fait.

Le journaliste indépendant Jordan Schachtel nous apprend que Twitter trouvera fermée la porte du Forum économique mondial (FEM) de Davos : « Twitter est visiblement absent des entités répertoriées sur la brochure de médias sociaux « Comment suivre Davos 2023 », et cela ne semble pas être un accident. »

Décidément, le milliardaire Elon Musk n’est pas le bienvenu à l’organisation de lobbying créée par Klaus Schwab. Ce dernier invitera en revanche des sites de médias sociaux comme Facebook, LinkedIn, Instagram et YouTube basés aux États-Unis, ainsi que les applications de médias sociaux chinois TikTok, WeChat et Weibo. Rappelons à nos lecteurs que le milliardaire Elon Musk a acheté Twitter et en est l’actionnaire principal. Il se présente comme indépendant des Gafam, au grand désarroi de BlackRock. Davos 2023 mettra en vedette Shou Zi Chew, le PDG de TikTok.

Implanté en Chine, Klaus Schwab est bien accueilli par le PCC. Il noue des liens étroits avec les milliards d’habitants et organise chaque année à Pékin la « Réunion annuelle des nouveaux champions du WEF », qui facilite les partenariats entre les entreprises internationales et le Chinese Community Party.



Source :
crnimg35296