Non pas malgré, mais à cause de la vague actuelle d'infections, le président allemand des pédiatres déconseille désormais de toute urgence l'obligation de porter des masques. Surtout le port de masques au cours des deux dernières années a entraîné un affaiblissement du système immunitaire chez les enfants.

Les services pédiatriques des cliniques débordent, les cabinets médicaux tournent à plein régime : la vague actuelle d'infections touche particulièrement nos petits.

Et le pire est encore à venir. Néanmoins, le président allemand des pédiatres, Thomas Fischbach, met en garde contre une obligation de masque pour les enfants : "Nous sommes dans une situation dangereuse, la vague d'infections ne fait que commencer", dit-il. Mais il considère même que l'appel au retour des masques est contre-productif.

Les enfants en particulier sont particulièrement sensibles aux infections en raison des masques qu'ils ont dû porter à l'école et dans d'autres établissements au cours des deux dernières années : "Leur système immunitaire n'est pas formé", a déclaré Fischbach à n-tv. "Le masque est la raison de la crise actuelle."

Le cri du masque n'est rien d'autre que "le réflexe habituel de la politique".

crnimg47938