Les États-Unis ont grandement profité de la guerre en Ukraine, car de nombreux pays de l'UE ont augmenté leurs dépenses militaires.

Depuis que la Russie a envahi l'Ukraine, les États-Unis ont capitalisé sur cette guerre. Car selon Natural News, les ventes d'armes à l'Europe ont « massivement augmenté ». L'Allemagne à elle seule a adopté un plan de modernisation de 100 milliards de dollars pour son armée pour l'exercice en cours.

Depuis la fin de la guerre froide et l'effondrement de l'Union soviétique en 1991, les dépenses de défense en Europe ont diminué. Les événements récents ont changé la donne.

 
Il s'agit de loin de la plus forte augmentation des dépenses de défense en Europe depuis la fin de la guerre froide
, a déclaré Ian Bond, directeur de la politique étrangère au centre de réflexion basé à Londres Centre for European Reform .

L'opération militaire de la Russie en Ukraine a ébranlé les nations européennes et leurs peuples "qui étaient habitués à la paix depuis une génération", a déclaré Bond. Beaucoup d'Européens avaient supposé que la guerre sur leur continent était impossible, mais maintenant ils se réveillent et se rendent compte "que non seulement c'est très possible, mais qu'elle a lieu, et pas loin d'eux".

Selon Natural News , les États-Unis sont le principal bénéficiaire de l'augmentation des dépenses de défense européennes. C'était aussi le cas avant la guerre d'Ukraine. Les Pays-Bas sont "le client le plus fidèle" de l'industrie de la défense américaine. De 2017 à 2021, le gouvernement a consacré 95 % de ses dépenses militaires aux armes fabriquées aux États-Unis. La Norvège suit avec 83 %, le Royaume-Uni avec 77 % et l'Italie avec 72 %.

Les importations totales d'armes européennes ont augmenté de 19 % entre 2017 et 2021. Toutes ces informations sont antérieures à "l'explosion de l'armement" sur le continent, déclare Natural News . Il faut donc supposer que les fabricants d'armement américains bénéficieront en conséquence des augmentations actuelles des dépenses de défense.

Certains des accords récents impliqueraient la Finlande, la Lituanie, la Belgique et même la Suisse neutre. Le gouvernement finlandais a augmenté son budget de la défense de 1,77 milliard de dollars en réponse au conflit en Ukraine. Le département d'État vient d'approuver la vente de missiles air-sol d'une valeur de 323,3 millions de dollars.

La Lituanie a acheté des systèmes de lance-roquettes multiples HIMARS d'une valeur de 495 millions de dollars et la Belgique a acheté des missiles air-air d'une valeur de 380 millions de dollars pour sa flotte d'avions de combat de fabrication américaine. La Suisse a récemment commandé 72 systèmes de missiles sol-air mobiles MIM-104 Patriot Advanced Capability-3 pour renforcer sa défense aérienne au sol. Le coût est estimé à 700 millions de dollars.

 
Tout cela est en grande partie dû à l'attaque russe contre l'Ukraine et à la prise de conscience en Europe que les stocks de défense ont été considérablement épuisés au cours des 30 dernières années
, souligne Bond.

crnimg81607